nataliya petkova </works/> </curriculum/> </contact/>
composition in V+ || music for roots || la mariée mise à nu par les pixels, mêmes || la mariée mise à nu par le  binaire, même || étude géologique || untitled (love) || gl1tch && grav1ty || acephal || [x]tensions || geophonies || praise to the russian army || music for trees || videos || photographs

mariee binaire
La mariée mise à nu par le binaire, même
, 2013, electronics and performances



Stage 01 : begettening of random structures
Étape 01 : engendrement de structures aléatoires
Етап 01 : пораждане на случайни структури




Stage 02 : territorial reading
Étape 02 : lecture territoriale
Етап 02 : териториален прочит




Stage 03 : prononciation, 2013
Étape 03 : prononciation, 2013
Етап 03 : произнасяне, 2013




{en}
La mariée mise à nu par le binaire, même is a tool for body-machine hybrid performances. The machine is a metal platform with several electronic circuits and 5 motors. From each motor, a stem goes up and joins a certain part on the mouth of the performer, and later on, subjugates this part of the mouth to move in a certain way. The performer holds a small sound circuit that has a steel needle at its end, and that acts as an amplified gramophone needle, reading the surface it is being dragged on. The sound data from the needle is sent to the machine, worn on the performer’s shoulders. The received sound data defines how the motors will move, and thus how the performer’s mouth will be positioned. Thus, the performer becomes a human speaker, pronouncing the surface being read.
La mariée mise à nu par le binaire, même spawned from a research on territory, territorial identity, language, translation and media transmutations. Conceived around the notion of pataphysics (science of exceptions and imaginary solutions), the work tends to explore the possible perceptive modulations one might have of every-day phenomena (such as the physical topography of a geological formation), its possible translation (from a visual object to electric modulations, to sound, to performance), and hybrid states of additive human-machine collaboration.
The project was first conceived for and presented at Galerie des Arts Visuels, Quebec City, Canada, April 4th to May 5th 2013 for the exhibition pata..graphies, rewarded with the price Videre in November 2013.


{fr}
La mariée mise à nu par le binaire, même est un outil de performances hybrides corps-machine. La machine est une plateforme en métal avec quelques circuits électroniques et cinq moteurs. De chaque moteur, une tige s'élève et rejoint une partie de la bouche du performeur, et plus tard, la subjugue à se déplacer d'une certaine manière. Le performeur tient un petit circuit audio qui aboutit avec une aiguille en acier, et qui réagit comme une aiguille amplifiée de gramophone, en lisant la surface qu'elle parcourt. Les données sonores de l'aiguille sont envoyées à la machine, portée par le performeur, et définissent comment les moteurs vont se déplacer, et donc comment la bouche du performeur sera positionnée. Alors, le performeur devient un haut-parleur humain, prononçant la surface lue.
La mariée mise à nu par le binaire, même a surgi d'une recherche sur lе territoire, l'identité territoriale, le langage, la traduction et les transmutations des médias. Conçue autour de la notion de pataphysique (science des exceptions et des solutions imaginaires), la pièce tend à explorer les modulations perceptives possibles que l'on peut avoir des phénomènes quotidiens (comme la topographie physique d'une formation géologique), sa traduction possible (d'objet visuel en modulations électriques, en son, en performance), et les états hybrides de la collaboration additive humain-machine.
Le projet a été conçu et présenté pour la première fois à la Galerie des Arts Visuels, Québec, Canada, du 4 avril au 5 mai 2013 pour l'exposition pata...graphies, recompensée par le prix Videre en Novembre 2013.